Philippe Bohn et Jérôme Maillet : Retour sur le succès d’Air Sénégal

Philippe Bohn et Jérôme Maillet : Retour sur le succès d’Air Sénégal

18 March 2019 0 By admin7168

Le 9 mars 2019, le vol Dakar-Paris de la compagnie aérienne nationale sénégalaise Air Sénégal, dirigée par Philippe Bohn et Jérôme Maillet, s’effectuait avec l’Airbus A330-900 neo de la compagnie.

L’avion, baptisé Casamance, a en effet été inauguré pour le vol phare de la compagnie Air Sénégal.

L’A330-900 neo avait décollé de Toulouse en direction de l’aéroport international Blaise-Daigne de Dakar avec une cargaison de treize tonnes de marchandises : matériel médical, jouet, vêtements pour enfants et adultes, livres.

Ce vol de bienfaisance a été organisé par la Fondation Airbus et la compagnie de Philippe Bohn et Jérôme Maillet. Les marchandises ont été données par Aviation sans Frontières, l’Institut universitaire du cancer de Toulouse Oncopole et la chaîne de l’espoir.

La stratégie de Philippe Bohn et Jérôme Maillet

Les deux dirigeants de la compagnie Air Sénégal ne peuvent que se féliciter de la réception de Casamance et du lancement de la ligne Dakar-Paris.

La réussite de la compagnie aérienne Air Sénégal est un des piliers du Plan Sénégal Émergent (PSE) du président sénégalais Macky Sall. Sa volonté d’ouvrir à la circulation les routes, à la fois sur terre et dans les airs s’inscrit dans la perspective de faire du Sénégal une zone économique prospère.

C’est d’ailleurs Macky Sall qui a désigné lui-même Philippe Bohn à la tête d’Air Sénégal.

Philippe Bohn et Jérôme Maillet ont une stratégie bien rodée afin de permettre à la compagnie sénégalaise de devenir la première compagnie aérienne d’Afrique de l’Ouest.

La stratégie des deux dirigeants d’Air Sénégal passe par deux volets : le développement de vols long-courrier ainsi que l’acquisition d’avions de dernière génération.

La compagnie Air Sénégal opère des vols domestiques : elle a ouvert des lignes à destination de huit villes régionales : Banjul, Bissau, Abidjan, Cotonou, Praia, Conakry, Bamako et Ziguinchor.

Elle propose toutefois des vols sur les lignes considérées comme les plus rentables telle que le vol Dakar-Paris-Dakar.
Pour effectuer ces vols long-courrier, la compagnie utilise des avions de qualité et dernière génération : l’Airbus A330-900 neo.

Cet avion est équipé des dernières innovations technologiques : écrans haute résolution, wifi illimité, prises électriques et USB individuelles.

Afin de s’adapter aux derniers standards internationaux du voyage, ils sont organisés selon une configuration en trois classes : trente-deux sièges en classe affaires, vingt-et-une en classe premium plus et deux cent trente-sept en classe économique.

En suivant cette ligne, Philippe Bohn et Jérôme Maillet entendent réaliser des chiffres d’affaire importants : cent dix millions d’euros en 2019 et trois cent quarante millions d’euros d’ici 2022.

De plus, si le nombre de passagers était de cent mille personnes fin 2018, Air Sénégal devrait avoir transporté un million de passagers fin 2022.

La stratégie de Philippe Bohn et Jérôme Maillet semble déjà payante pour Air Sénégal puisqu’elle a été élue « compagnie aérienne la plus prometteuse de l’année 2018 pour l’Afrique de l’Ouest » en janvier 2019. Ce prix décerné par Capital Finance international, magazine spécialisé dans l’économie, les affaires et la finance basé à Londres, illustre la confiance des spécialistes dans le succès de la nouvelle compagnie sénégalaise.

La réussite d’Air Sénégal est d’ores et déjà un modèle de réussite. L’école Sup de Co a noué un partenariat avec la compagnie afin que les étudiants puissent effectuer des stages au sein d’Air Sénégal et étudier la stratégie et les enjeux d’une compagnie en pleine expansion.

Il faut dire que l’expertise de Philippe Bohn et Jérôme Maillet permet à la compagnie d’être un modèle de réussite.

philippe bohn
Air Sénégal réalise des vols domestiques et long-courrier

Philippe Bohn et Jérôme Maillet : Des experts de l’aérien

Jérôme Maillet a été choisi par Philippe Bohn comme directeur général de la stratégie et de l’investissement de la compagnie en raison de ses compétences dans les domaines de l’aérien de l’aéronautique. 

Considéré comme un « serial entrepreneur » de l’aviation, il est diplômé de l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) et titulaire d’un MBA d’Embry-Riddle Aeronautical University, l’université américaine leader dans l’aéronautique et l’aérospatial.

Jérôme Maillet a créé sa propre société de conseil en aviation en 2001 après avoir été responsable du département des financements aéronautiques de la Société Générale et a participé au lancement de trois compagnies aériennes en Europe et en Afrique : Volotea, Congo Airways et Air Côte d’Ivoire.

Philippe Bohn, quant à lui, est un fin connaisseur du continent africain qu’il a eu l’occasion de découvrir lors du conflit en Angola et de sa rencontre avec Jonas Savimbi, chef nationaliste et fondateur de l’UNITA Jonas Savimbi.

« Ex Monsieur Afrique » d’Airbus, Philippe Bohn possède également une expertise des relations internationales et diplomatiques ainsi que du domaine aérien.

Les deux hommes sont donc parfaitement qualifiés afin de permettre à Macky Sall de tenir ses promesses : faire du Sénégal un pays moderne et prospère grâce (en partie) à Air Sénégal.