Air Sénégal : une compagnie brillante

Air Sénégal : une compagnie brillante

20 March 2019 0 By admin7168

Après les échecs des compagnies nationales sénégalaises précédentes, Philippe Bohn et Jérôme Maillet, les dirigeants de la compagnie Air Sénégal, ont un challenge à relever : prouver que le Sénégal peut se doter d’une compagnie aérienne moderne et prospère.

Philippe Bohn et Jérôme Maillet : des qualités au service d’Air Sénégal

Philippe Bohn et Jérôme Maillet sont les deux dirigeants de la compagnie Air Sénégal. C’est Philippe Bohn, le directeur général d’Air Sénégal, qui a fait le choix de nommer Jérôme Maillet comme directeur adjoint en charge de la stratégie et de l’investissement.

Les deux hommes possèdent de nombreuses compétences techniques qui représentent de véritables atouts pour la compagnie.

En effet, Philippe Bohn possède comme qualité première de très bien connaître le continent africain. Après avoir été frappé par le conflit en Angola dans sa jeunesse, il s’est lié d’amitié avec Jonas Savimbi, le chef nationaliste angolais et fondateur de l’UNITA avec qui il a fondé l’association France-Angola.

Dans sa carrière professionnelle, Philippe Bohn est réputé pour le carnet d’adresses qu’il a su constituer au fil de son parcours professionnel. Il est considéré sur la scène internationale comme un agent d’influence, tel que le décrit son livre « Profession : agent d’influence ». Ses connaissances du domaine aérien et de l’aéronautique lui viennent de son poste chez Airbus où il était surnommé le « monsieur Afrique ».

Souhaitant donner au Sénégal un nouveau souffle et permettre un développement économique prospère en lien avec l’inauguration d’un nouvel aéroport (Blaise-Diagne) et d’une nouvelle compagnie aérienne, le président Macky Sall n’a pas hésité à proposer à Philippe Bohn la direction de la compagnie.

Pour conduire la stratégie et l’investissement, c’est donc Jérôme Maillet qui a été choisi à son tour.

Considéré comme un « serial entrepreneur » de l’aviation, Jérôme Maillet a participé au lancement de plusieurs compagnies aériennes et possède une expérience inégalable dans les domaines de l’aviation et de l’aéronautique.

Diplômé de l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) et titulaire d’un MBA d’Embry-Riddle Aeronautical University, l’université américaine leader dans l’aéronautique et l’aérospatial, Jérôme Maillet apporte à Air Sénégal sa double compétence d’ingénieur aéronautique et de gestionnaire / financier.

Il a commencé sa carrière dans le département des financements aéronautiques de la Société Générale avant de lancer sa propre entreprise de conseil en aviation en 2001. Il est alors amené à conseiller des actionnaires, des fonds d’investissement ou des dirigeants…

Les compagnies qu’il a contribué à lancer sont aujourd’hui toutes des succès : Volotea est une compagnie européenne à bas coûts, Air Côte d’Ivoire et Congo Airways ont fait leur preuve après seulement quelques années.

L’avenir d’Air Sénégal est donc maîtrisé grâce à des dirigeants qualifiés.

philippe bohn
Air Sénégal propose de nombreuses destinations

L’ambition de Philippe Bohn et Jérôme Maillet 

Afin de faire d’Air Sénégal la première compagnie d’Afrique de l’Ouest, Philippe Bohn et Jérôme Maillet ont établi un plan stratégique.

Le capital, aujourd’hui détenu à quarante-neuf pour cent par l’État sénégalais sera progressivement ouvert à des fonds d’investissement. Jérôme Maillet sera en charge de la levée de fonds et pourra compter sur les conseils avisés de la banque Lazard qui accompagne Air Sénégal.

L’ambition d’Air Sénégal est forte avec un objectif de chiffre d’affaires de plus de cent millions d’euros en 2019 et trois cent cinquante millions d’euros d’ici quatre ans dont l’essentiel réalisé sur le long-courrier.

Pour atteindre cet objectif, Philippe Bohn et Jérôme Maillet misent sur la diversité des vols proposés : des vols à destination de huit villes régionales sont déjà proposés (Banjul, Bissau, Abidjan, Cotonou, Praia, Conakry, Bamako et Ziguinchor) en plus des vols long-courrier telle que la ligne Dakar-Paris-Dakar inaugurée le 1er février 2019.

Air Sénégal a fait l’acquisition de deux Airbus A330-900 neo qui sont des avions dernière génération. Le premier Airbus, Casamance, a été réceptionné en grands pompes le 9 mars 2019.

Les avions sont équipés des dernières innovations technologiques : écrans haute résolution, wifi illimité, prises électriques et USB individuelles. 

Afin de s’adapter aux standards internationaux de voyage, la compagnie propose trois classes de vol différentes : trente-deux sièges en classe affaires, vingt-et-une en classe premium plus et deux cent trente-sept en classe économique.

Air Sénégal est ainsi une réelle fierté pour le Sénégal  et s’inscrit pleinement dans le Plan Sénégal Émergent (PSE) de Macky Sall, destiné à propulser économiquement le pays.

La stratégie de Philippe Bohn et Jérôme Maillet semble déjà payante pour Air Sénégal puisqu’elle a été élue « compagnie aérienne la plus prometteuse de l’année 2018 pour l’Afrique de l’Ouest » en janvier 2019. Ce prix décerné par Capital Finance international, magazine spécialisé dans l’économie, les affaires et la finance basé à Londres, illustre la confiance des spécialistes dans le succès de la nouvelle compagnie sénégalaise.

L’école Sup de Co’ a également noué un partenariat avec la compagnie afin que les étudiants puissent effectuer des stages au sein d’Air Sénégal et étudier la stratégie et les enjeux d’une compagnie en pleine expansion.