Air Sénégal : futur leader du transport aérien africain

Air Sénégal : futur leader du transport aérien africain

8 January 2019 0 By admin7168

La compagnie Air Sénégal SA a prévu l’ouverture de la ligne Dakar-Paris en février 2019. Ce vol sera assuré par des avions Airbus de dernière génération : les A330-900 Neo.

Philippe Bohn, le directeur général de la compagnie, nommé par le président sénégalais Macky Sall lui-même, a désigné Jérôme Maillet comme numéro deux de la compagnie. Le directeur général adjoint sera en charge de la stratégie et de l’investissement mais également chargé de la levée de fonds auprès d’investisseurs de premier rang.

Philippe Bohn et Jérôme Maillet : des dirigeants qualifiés pour Air Sénégal

Après les échecs des compagnies nationales précédentes, Macky Sall entend faire de la compagnie aérienne Air Sénégal une réussite pour le Sénégal. L’objectif est de faire de cette compagnie une vitrine promotionnelle pour le pays en prouvant le succès du pays tant sur le plan politique qu’économique. Il est vrai que le Sénégal bénéficie depuis plusieurs années d’une stabilité politique tandis que le pays a été propulsé économiquement grâce au Plan Sénégal Émergent (PSE).

Afin de faire d’Air Sénégal un leader du transport aérien sur le marché africain, Macky Sall a désigné un expert de l’aviation et de l’aéronautique : Philippe Bohn.

Considéré comme un agent d’influence sur la scène internationale, grâce aux nombreux contacts qu’il possède, il a décrit sa profession dans un livre paru en 2018 : « Profession : agent d’influence ». Les qualités de Philippe Bohn ne se résument cependant pas seulement à son carnet d’adresses : il est également « l’ex Monsieur Afrique d’Airbus » et connaît le continent africain depuis sa jeunesse. En effet, alors qu’il sillonnait le monde il a été frappé par le conflit en Angola et sa rencontre avec Jonas Savimbi, chef nationaliste angolais et fondateur de l’UNITA avec qui il a fondé l’association France-Angola.

Philippe Bohn possède ainsi les compétences et l’expertise nécessaire au lancement de la nouvelle compagnie aérienne nationale sénégalaise.

Surtout, afin de permettre à la compagnie de prendre son envol vers le succès, Philippe Bohn a désigné Jérôme Maillet comme numéro deux de la compagnie. Ce « serial entrepreneur » de l’aviation compte déjà à son actif le lancement de trois compagnies aériennes qui sont aujourd’hui toutes des succès.

Après avoir commencé sa carrière à la Société Générale, au sein du département des financements aéronautiques, Jérôme Maillet crée en 2001 sa propre agence de conseil en aviation. A cette occasion il conseille des actionnaires, fonds d’investissement et dirigeants. Ses clients se situant au-delà des frontières, principalement au Moyen-Orient et en Afrique, sa renommée dans l’Industrie acquiert une dimension internationale qui constitue aujourd’hui une véritable valeur ajoutée dans sa mission au profit d’Air Sénégal.

Ses missions dans le lancement de compagnies aériennes débutent avec la compagnie espagnole à bas coûts Volotea. Sur le continent africain, il a permis aux compagnies Air Côte d’Ivoire et Congo Airways de se développer. La compagnie Congo Airways a reçu en novembre 2018 le prix de « compagnie aérienne de l’année » dans la catégorie « progrès » pour les performances réalisées en 2017 (prix décerné par l’AFRAA).

Les deux dirigeants ont ainsi les connaissances nécessaires pour permettre à Air Sénégal de remplir ses objectifs.

Philippe Bohn Air Sénégal
Philippe Bohn et Jérôme Maillet ont prévu une stratégie innovante pour Air Sénégal

Les vols intercontinentaux : la stratégie de Philippe Bohn pour Air Sénégal

La stratégie de Philippe Bohn et Jérôme Maillet s’appuie sur deux volets : le développement de vols intercontinentaux ainsi que l’acquisition d’avions de haute qualité.

Philippe Bohn et Jérôme Maillet ont en effet relevé que les anciennes compagnies s’étaient soldées par des échecs en se focalisant sur des vols domestiques.

Air Sénégal propose des vols à destination de huit destinations régionales (Banjul, Bissau, Abidjan, Cotonou, Praia, Conakry, Bamako et Ziguinchor) à la fin de l’année 2018 et inaugurera en février 2019 sa ligne Paris-Dakar.

Pour ce vol intercontinental, Air Sénégal sera la première compagnie du continent africain à acquérir des Airbus A330-900 Neo.

Cet avion sera en capacité d’accueillir deux cent quatre-vingt-dix passagers qui pourront choisir trois classes de voyage : trente-deux sièges en classe affaires, vingt-et-un sièges en classe premium économie et deux cent trente-sept en classe économie.

La compagnie s’adapte ainsi aux nouveaux standards internationaux et aux nouvelles façons de voyager. L’appareil sera équipé des dernières innovations technologiques (écrans haute résolution, prises USB, wifi illimité…). 

L’objectif de Philippe Bohn et de Jérôme Maillet est de réaliser un chiffre d’affaires de cent dix millions d’euros en 2019 et de trois cent quarante millions d’euros en 2022. En 2018, le nombre de passagers transportés était de cent mille personnes, il devrait atteindre un million fin 2022.

Afin d’atteindre cet objectif, Jérôme Maillet sera également en charge de la levée de fonds auprès d’investisseurs de premier rang afin d’ouvrir le capital de la compagnie à hauteur de quarante-neuf pour cent d’ici 2020. Une ouverture du capital d’Air Sénégal à d’autres compagnies aériennes n’est pas non plus exclue.

Air Sénégal semble donc sur la bonne voie afin d’atteindre son objectif.